Les urgences en odontologie conservatrice

1127513

 

I Introduction 
La pratique d’OC et d’endodontie comprend souvent des actes et des interventions qui doivent être exécuté sur le champ pour soulager le malade dans les plus bref délais.
On parle d’urgence lorsque le malade a été surpris par l’apparition d’un phénomène douloureux.
L’urgence peut être motivée par des problèmes inflammatoires ou infectieux, problèmes esthétiques ou problèmes de traumatismes.

II Définition 

• Terme médical : constitue l’ensemble des soins médicaux et chirurgicaux qui doivent être pratiqués sans délais.
• En odontostomatologie : c’est la survenue d’un problème diagnostic ou thérapeutique dont l’examen ne peut être différé et qui nécessite une décision immédiate.

III Objectifs du traitement d’urgence 
• Préservée la vitalité pulpaire chaque fois que cela est possible en particulier dans le cas de dent immature.
• Maintien de l’organe dentaire dépulpé sur l’arcade.
• équilibre médical du patient.

IV Facteurs déterminants le succés d’un traitement d’urgence 
Il s’agit d’un traitement non programmé, pose un triple problème:

IV.A. Diagnostic
Il doit être précis et porté rapidement à partir de l’interrogatoire et l’examen clinique.
Cet examen devra mettre en évidence les:
• Signes subjectif : caractère de la douleur, fréquence, intensité, durée, irradiation.
• Signes objectifs : carie, restauration étendue, percussions, palpation, tuméfaction, état parodontal.
• Un rétro alvéolaire et les tests thermiques confirment la nature de l’urgence.

IV.B. Efficacité de l’acte opératoire
Pour être efficace, le traitement d’urgence doit permettre l’amorce des phénomènes de cicatrisation des tissus pulpaires et parodontaux.
Cet objectif ne peut être atteint que par:
• L’élimination de tissus pathologique enflammée ou infecté,
• Le respect permanent des lois irréversiblde la chirurgie

IV.C. L’organisation du temps disponible
Les thérapeutiques endodontique sont quelque fois longues et délicates, le praticien dispose souvent de délais limites non extensibles, d’où la nécessité impérative à une simplification du travail (qui permet d’associer les notions d’ergonomie et le respect des règles chirurgicales)

V Moyens de diagnostic 
L’interrogatoire et les réponses du patient ou de son accompagnement, sont parfois suffisants pou faire une idée assez précise sur l’état de la dent en cause, mais le plus souvent on est amené à confirmer tous ces signes subjectifs par un examen clinique.

V.A. Tests de vitalité pulpaire
Ces tests doivent être réaliser dans certaines conditions:
• les dents à tester doivent être séchés, le test appliqué sur la face vestibulaire au niveau du 1/3 cervical.
• Appliquer ce test sur la dent incriminée, tenant compte de l’état de fatigue et de peur du patient (à tester également les dents voisines et n’arriver à la dent incriminé par le patient qu’en dernière position).

V.A.a. Tests thermiques

1 Test au froid
Réaliser avec une boulette de coton imprégnée de quelque gouttes de chlorure d’éthyle, la manifestation douloureuses peut être immédiate ou par contre tarde à se déclencher:
• absence de manifestation douloureuse —> non vitalité pulpaire
• douleurs immédiate, plus vif que sur une dent saine et se prolonge après la fin du stimulus -> syndrome pulpaire
• réaction vives, disparition au retrait du stimulus -> pulpe vivante (saine)

2 Test au chaud
L’absence de réponse n’est pas significative, seule la réponse violente signe l’atteinte pulpaire.

V.A.b. Tests à la percussion

• Percussion axiale : signe l’origine desmodontale
• Percussion transversale : réponse pulpaire ou desmodontale.

V.A.c. Test à l’anesthésie
Dans le cas de synalgie dento-dentaire, et en présence de carie multiples et profonde, pratiqué une anesthésié intra ligamentaire pour éliminer la douleur.
Lorsque la douleur disparaîtra, on pourra incriminer la dernière dent anesthésiée.

V.B. Radiographie
C’est un complément indispensable au diagnostic et au traitement.

Pages : 1 2 3

Mots clés:  , , , ,

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>